fermer
Titre du message
Message d'erreur ou d'information
Chargement...
AccueilAccueil
Compte d'accèsNon connecté
Thèse ajoutée le : 07/12/2017
Note : Non évaluée

LA PRESCRIPTION PAR CARNET A SOUCHE DANS LE BAS-RHIN DE 1993 A 1996. Observation et enquête.

Résumé

Ce travail de thèse recense la délivrance des « carnets à souche » permettant la prescription de stupéfiants dans le département du Bas-Rhin de 1993 à 1996. Elle illustre une période clé : celle du démarrage de la prescription de substitution aux opiacés par Buprénorphine (sous forme de Temgésic jusqu’en février 1996). Elle fait apparaître de grands changements sur les 4 années d'étude. Le décompte auprès du Conseil de l'Ordre des Médecins permet une observation objective et quantitative de cette évolution et une première partie décrit l’évolution de la demande de carnets à souche de 1993 à 1996. Il apparaît tout d'abord que le nombre de carnets demandés augmente très fortement pour les Généralistes et beaucoup plus lentement pour les Spécialistes. Le nombre de Médecins demandeurs de carnet à souche en 1996 correspond à un peu moins de 1/3 des Généralistes et de 1/20 des Spécialistes. L'évolution du nombre de Médecins demandeurs de 1993 à 1996 est faiblement positive pour les Spécialistes avec 10 Praticiens de plus et par contre très fortement positive pour les Généralistes avec 132 Praticiens de plus. L'analyse, menée auprès des Généralistes, de la répartition des demandes de carnet à souche autorise plusieurs observations : Un peu plus de 2/3 d'entre eux utilisent peu ou pas leur carnet à souche. Les 10 plus importants demandeurs de carnet à souche représentent un peu moins du tiers du volume de prescriptions demandées en 1996. La prise en charge du traitement substitutif à la toxicomanie par les Médecins influence de manière importante le volume des prescriptions. L'augmentation d'utilisation du carnet à souche s'observe en effet aux dates de mise en route des « réseaux toxicomanie » et de mise en vente de ces traitements en officine. Cette approche quantitative soulève certaines questions, et une enquête auprès des Praticiens Généralistes donne en deuxième partie un reflet plus individuel des pratiques médicales. Le taux de réponses élevé à l'enquête, proche de 40%, reflète l'intérêt que portent les Praticiens à la prise en charge des douleurs et/ou au traitement substitutif à la toxicomanie. Les pourcentages de retour de questionnaire sont très importants chez les gros utilisateurs de carnet à souche qui semblent donc très impliqués. Ceux qui n'ont pas demandé de carnet de 1993 à 1996 sont tout de même intéressés par la question puisqu'un quart d'entre eux ont répondu. Les questions à réponse ouverte montrent une grande diversité d'opinions à propos de l'usage du carnet à souche en fonction du mode d'exercice des praticiens, ou souvent également de leur lieu d'installation. L'analyse de l'enquête effectuée auprès des Généralistes conduit aux conclusions suivantes : L'utilisation du carnet à souche trouve ses indications dans tous les domaines de la médecine. De l'urgence traumatologique ou cardiologique à la fin de vie, de la néphrologie à la rhumatologie, de la cancérologie à la neurologie, de la substitution aux suites d'intervention chirurgicale... Les Praticiens sont donc confrontés dans leur pratique quotidienne à des situations très variées incluant notamment la prise en charge globale du patient et son confort de vie. Que les Praticiens utilisent ou non le carnet à souche, ce dernier ne semble pas constituer un obstacle à la prescription pour la grande majorité d'entre eux (autour de 66%). Un certain nombre estime cependant que son usage est peu souple et suggèrent de différencier la prise en charge des toxicomanes des autres patients. Globalement, les médecins déplorent un manque de formation initiale sur le sujet.

Informations

Auteur
Jean-François FLICK
Statut
Interne
Spécialité
Médecine générale
Directeur de travail
Claude BRONNER
Université
Université de Strasbourg
Type d'études
Qualitatif
Date de soutenance
07/12/2017
Nombre de pages
55
Nombre de lecteurs
0
Mots clés
carnet
souche
prescription
substitution
opiacés
buprenorphine
stupefiants
Télécharger
TÉLÉCHARGER
LA PUBLICATION
Commenter
ÉVALUER
LA PUBLICATION

Commenter la publication

Précisions concernant l'ajout de commentaires.......

Noter la publication

Sélectionnez la note que vous souhaitez attribuer à cette publication
0
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5

Commentaires